Le street art a trouvé son Temple : Urban Art Fair

1

C’est l’événement du week-end qui a fermé ses portes à 20h ce dimanche : pour la toute première fois, du 22 avril au 24 avril 2016, le Carreau du Temple accueillait une foire d’art bien spéciale et unique au monde, l’Urban Art Fair

Business fleurissant, prise de conscience, le street art prend de plus en plus sa place au sein des galeries d’arts du monde entier. Cette première foire au monde uniquement dédiée au street art fait entrer l’art urbain de plain-pied dans le marché de l’art contemporain. Les graffitis, les installations jouant avec le mobilier urbain, les détournements de la ville, tous ces gestes spontanés et interdits semblaient pouvoir échapper au marché de l’art.

Et pourtant… parmi les dizaines de galeries présentes, que du beau monde : Futura 2000, JonOne, le facétieux Mark Jenkins, les jeunes Français à suivre Hopare et Romain Froquet …

 

Noe Two Yaoundé "Amor e Paz" Attirant tous les regards

Noe Two
Yaoundé “Amor e Paz”
Attirant tous les regards @iamtomherr

 

Green Flowers Galerie

Green Flowers Galerie @iamtomherr

Blade@iamtomherr
Prince on work

Prince on work @iamtomherr

Au total, plus de 20 000 visiteurs de tout âge sont venus découvrir ce phénomène artistique, beaucoup plus que les 15 000 attendus. Mais la force de l’Urban Art Fair réside dans la présence des artistes qui ont pratiqués des performances, des Show seuls ou en groupe et se sont relayés pendant toute la durée de l’événement. Il était donc possible d’apercevoir l’artiste pochoiriste Levalet, Bault ou encore d’autres apparitions devant certaines galeries.

Le King est dans la place

Le plus célèbre clandestin de l’art urbain, la star, le boss de fin de game dont la présence rameute les foules était présent :  Banksy (du moins certaines de ses oeuvres).

Rendant l’ambiance encore plus électrique, celui qui est devenu une référence mondiale avec ses pochoirs militants, ses slogans cyniques et son indépendance artistique était en solo show pendant ces 3 jours.

« une sélection de peintures originales qui n’ont encore jamais été montrées à Paris, issues de diverses collections privées. Ce sera la plus grande exposition de Banksy sur Paris à ce jour. »

Olivier Varossieau, Le curateur

Comme ci cela n’avait pas suffi, un solo show du Français Blek Le Rat, des conférences et une projection de Girls Power, un court métrage sympa sur les filles dans le graffiti, venaient compléter ce programme assez rempli.

 

About author

  • Max12

    Top